S… Comme scénario climatique

Dans un film, le scénariste est maître du récit qu’il produit, notamment de l’issue finale. Une longue tradition a privilégié le « happy end ». En matière de scénario climatique, ce sont les lois de la physique et de la biologie qui décideront de l’issue finale.

Depuis 1990, les scénarios du GIEC explorent les climats du futur en considérant le stock de gaz à effet de serre que les hommes ont déjà rejeté dans l’atmosphère et en faisant des hypothèses sur leurs trajectoires d’émission futures. Ici, aucune place pour les retournements miraculeux de situation. Pour que le récit ne vire pas à la catastrophe, il faut vite infléchir massivement les trajectoires d’émission.

Pour en savoir plus sur les derniers scénarios du GIEC, voir la nouvelle entrée de notre abécédaire : S… Comme scénario climatique.

Retour à l’accueil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :