Ils voulaient refroidir la Terre

« Je sentais la tension monter au sein de l’équipe. Mackay s’était tu.
Ballarat semblait parti dans un voyage interstellaire. Léa se tenait
immobile sur son siège, le visage impassible.
— Sur le schéma, ce ne sont ni des ballons ni des planètes. Ce sont
des miroirs.
— N’importe quoi! Nos astronautes iraient se refaire une beauté à 1,5
million de kilomètres…
— Les miroirs ont un but très particulier. Ils doivent dévier les rayons
du Soleil en formant comme un bouclier nous protégeant de leur
chaleur. L’objectif est de refroidir la Terre.
— Refroidir la Terre? Tu divagues, répliqua Ballarat.
— Je suis on ne peut plus sérieux. On appelle ça la géo-ingénierie.»


Le professeur Dubbo, éminent chercheur, a élaboré un bouclier
solaire permettant de refroidir la Terre. Sa mort, doublée d’un
second cadavre, confirme les soupçons de l’inspecteur chargé
de l’affaire : c’est un meurtre. Beaucoup seraient prêts à tuer
pour mettre la main sur la technologie du bouclier. Quelqu’un
est passé à l’acte. Reste à déterminer qui et pourquoi.
D’un lac aquitain aux plus hautes sphères du Palais de
Justice de Paris, Christian de Perthuis nous propulse au cœur
d’une enquête haletante sur fond de bataille pour le contrôle
du climat.

Sortie du Roman :

  • 29 avril pour la version numérique
  • 10 mai pour la version papier

Retour à la page de présentation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :