Transition bas carbone et relocalisations industrielles

The Economist (15 mai 2021) : Plentiful renewable energy is opening up a new industrial frontier

Le prix du quota de CO2 au-dessus de 55 €/t est un signal prometteur : celui d’une accélération de la transition bas carbone en EU. Cette transition va impliquer de multiples restructurations et des relocalisations. A l’image de celle amorcée dans le nord de la Suède où s’implantent des usines produisant de l’acier zéro carbone et des batteries produites à partir d’électricité verte. Les territoires doivent anticiper ces relocalisations.

Les deux informations gagnent à être mises en lien :

  • D’un côté le prix du quota de CO2 a dépassé 55 €/t sur le marché européen. Certes, le mouvement s’inscrit dans le contexte conjoncturelle de reprise de l’ensemble des prix des matières premières. Mais il reflète avant tout la mise en place d’objectifs climatiques contraignants en EU à l’horizon 2030. A ces niveaux de prix, l’avenir de l’industrie européenne est au bas carbone. Voir notre analyse ICI.
  • En Suède, la provine du Nord est la moins peuplée, mais elle connaît un regain d’activités qui attire de nouvelles compétences, fait monter les prix de l’immobilier et génère de multiples investissements d’infrastructures. Au cœur de cette nouvelle dynamique territoriale : les relocalisations induites par la transition bas carbone.
  • Deux secteurs sont particulièrement touchés par cette réindustrialisation : l’acier et les batteries. Avec le projet Hybrit, trois compagnies investissent dans le production d’acier primaire zéro carbone en utilisant l’hydrogène comme vecteur de réduction du minerai : une première mondiale. Le projet Northwolt fournira fin 2021 les premières batteries entièrement « made and designed in Europe ».
Le projet Hybrit : Une nouvelle filière produisant de l’acier primaire zéro carbone

La transition bas carbone va provoquer de multiples relocalisations industrielles. Les territoires doivent les anticiper pour vivifier leur tissu économique et social.

Pour une présentation du projet Hybrit voir ICI

Lire l’atricle de The Economist : ICI

Retour à l’accueil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :